Formation à la MRC de La Mitis : l’union fait la force!

Source: Magazine Marché MUNICIPAL, Vol. 12 - No 4 / Décembre 2017

Dans un constant souci d’efficacité et afin d’offrir le meilleur aux élu(e)s des municipalités qui la composent, la MRC de La Mitis, dans le Bas-Saint-Laurent, a choisi de prendre en main la formation offerte aux municipalités sur son territoire, afin de mieux répondre aux besoins et d’assurer une offre sans cesse bonifiée.

La directrice générale de la MRC, Mme Martine Caron, raconte que le projet est né presque par hasard, il y a quelques années. « Nous devions mettre à jour nos cours en gestion des ressources humaines. Avec les directeurs généraux de certaines municipalités, nous avons discuté pour mettre les ressources en commun. Ça a bien fonctionné la première fois, donc on a récidivé. De fil en aiguille, ce qui était un petit projet temporaire est devenu plus officiel. »

Crédit photo: Marie-Claude Hamel

Au fil du temps, diverses formations se sont ajoutées, offertes notamment en collaboration avec le service de la formation de la Fédération québécoise des municipalités. Elles sont destinées aux élu(e)s, mais aussi aux employés municipaux. « Nous voulions leur [les élu(e)s et les employés municipaux] donner l’occasion de se former plus facilement, alors que l’offre est moins grande chez nous qu’en périphérie de Montréal ou à Québec », explique Mme Caron.

Les formations sont offertes dans les locaux de la MRC qui sont situés dans son chef-lieu, à Mont-Joli, ce qui est assurément l’une des raisons du succès de l’initiative selon Martine Caron. « C’est sûr que nos installations aident beaucoup. On a la salle et le matériel nécessaire. Et on est central à Mont-Joli, c’est facile pour les élu(e)s de toutes les villes de venir chez nous. »

Et au-delà des bureaux, les employés peuvent en cas de besoin utiliser le matériel de la MRC lors de formation pratique, par exemple la machinerie dans les cas de cours en Santé et sécurité au travail, ce qui représente un avantage supplémentaire non négligeable, puisque la formation se fait alors dans l’environnement réel de l’employé, et que les apprentissages s’en retrouvent accrus.

La Mitis organise donc à quelques reprises par année, des séances de formation en fonction des besoins. Un service qui cadre bien avec la mission de la MRC, selon sa DG, qui coordonne le tout. « Je fais les appels d’offres en fonction de la demande, et j’envoie les informations. Les cours sont organisés dans les locaux de la MRC. Tout cela est simple, et ne demande que peu de temps », plaide la directrice générale.

Des économies pour tous

En plus d’offrir un meilleur accès à la formation, cette façon de faire permet également de faire des économies d’échelle. « Pour les cours de Santé et sécurité au travail, par exemple, nous devons payer par employé formé. Mais le total de la facture demeure moins élevé, parce que nous n’avons pas à payer pour déplacer les employés, sans compter la perte de productivité. Tout le monde y gagne », croit Mme Caron.

Pour assurer la meilleure équité parmi les membres, les coûts des formations ne sont pas évalués en fonction des quotes-parts, mais plutôt selon le principe de l’utilisateur-payeur. Les économies sont bien réelles lorsque le nombre de participants est grand. « Plus on est nombreux, moins ça va être cher », résume Mme Caron, qui donne l’exemple de la formation « Maîtrisez vos dossiers municipaux », offerte par la FQM, qui a été suivie dans 4 séances par une trentaine d’élu(e)s au total.

Des formations adaptées à la réalité de la région

Cette formule permet également d’adapter les contenus en fonction des réalités régionales. Mme Caron cite en exemple les formations en ressources humaines : « On peut faire des mises en situation plus appropriées pour ce qu’on vit sur le terrain. Avant, on avait par exemple des cours où le contenu était manifestement fait pour de grandes villes. Moi, je n’ai pas 3 employés en RH, donc ça ne me ressemble pas ». Martine Caron indique du même souffle que maintenant ce genre de situation est beaucoup moins fréquente depuis que c’est la MRC qui a pris en charge l’organisation.

Les formations offrent également une possibilité de conversations bienvenue pour les participants, croit la directrice générale. « Les élu(e)s apprécient le fait de se côtoyer. Les conseillers municipaux ne se connaissent pas beaucoup, les occasions ne sont pas forcément fréquentes de voir. On peut se côtoyer et échanger sur les réalités communes dans le cadre de ces séances. »

Un argument solide pour convaincre les élu(e)s de suivre plus de formation. « Les DG parlent beaucoup de formation, et pour eux c’est clair : ils peuvent gagner en fin de compte d’avoir des élu(e)s mieux formés. Ça peut faciliter leur travail au quotidien », répond Martine Caron lorsqu’on lui demande pourquoi les élu(e)s devraient suivre des formations.

Une offre appréciée de tous!

Si l’offre compte de nombreux avantages, tant financiers que logistiques, il est également très apprécié des municipalités. 64 % d’entre elles l’ont utilisé à un moment ou à un autre. « C’est un des services les mieux cotés par nos membres dans les évaluations de services en 2016 », ajoute Martine Caron. « Et au niveau des directions générales, ils sont super contents aussi. Ça facilite beaucoup le travail des DG, et les commentaires sont positifs. Ils savent que chez nous, les formations sont faciles d’accès. »

Avec l’arrivée d’une nouvelle cohorte d’élu(e)s municipaux, la MRC entend bien poursuivre dans cette voie pour assurer le développement des compétences. Ainsi de nombreuses séances du cours « Le comportement éthique », obligatoire pour tous les nouveaux élu(e)s dans les six premiers mois de leur mandat pour se conformer aux exigences de la Loi sur l’éthique et la déontologie en matière municipale, seront organisées.


Vous souhaitez aussi organiser des formations privées pour les élu(e)s de votre région? Rien de plus simple! Contactez le Service en développement des compétences de la FQM au 1 866 951-3343, poste 252 ou par courriel à formation@fqm.ca. C’est avec plaisir que nous évaluerons les possibilités avec vous.