Comment rendre vos terrains de balle existants sécuritaires

La Mutuelle des municipalités du Québec

Avec le retour en force du softball et du baseball, les terrains de balle municipaux sont davantage utilisés, notamment par des ligues d’adultes. Malheureusement, plusieurs de ces terrains ne présentent pas les marges de dégagement recommandées et ne peuvent accueillir des joueurs de toute catégorie en raison de leurs dimensions. Cette situation entraîne des risques importants pour le voisinage, en plus d’être une source de poursuites potentielles pour les municipalités. Bien que le réaménagement complet d’un terrain pour le rendre conforme aux normes soit une solution idéale, elle demeure souvent difficile à réaliser. Comment les municipalités peuvent-elles rendre leurs terrains plus sécuritaires sans que l’impact financier ne soit trop important?

Nouveau guide 2017 d’entretien des terrains de balle

Le 27 juin dernier, l’Association québécoise du loisir municipal (AQLM) et la Ville de Montréal rendaient public leur tout nouveau Guide d’entretien des terrains de balle. Présenté sous une plate-forme Web, ce nouveau décrit les meilleures pratiques connues à ce jour pour l’entretien des terrains de balle servant à la pratique du baseball et du softball. Il vise notamment à accroître la sécurité, la qualité et l’accessibilité de ce type d’équipement pour les citoyens. Il est principalement destiné aux gestionnaires des terrains municipaux de baseball et de softball.

Guide d’aménagement des terrains extérieurs

Pour orienter les concepteurs et les propriétaires de terrains de balle vers de meilleures pratiques, la défunte Régie de la sécurité dans les sports du Québec a produit en 1995 le Guide d’aménagement des terrains extérieurs. Ce document présente les critères techniques permettant d’assurer la sécurité des personnes et des biens autour des terrains de balle.

  Marges de dégagement (en mètre)
Terrain Rue Résidence Autre terrain de sports
Non éclairé 40 60 40
Éclairé 40 80 40

Source : Guide d’aménagement des terrains extérieurs, Régie de la sécurité dans les sports du Québec, p. 11.

Diverses solutions à envisager

En plus des recommandations évoquées dans ces guides, les municipalités peuvent mettre en place des stratégies favorisant un meilleur contrôle du risque et une diminution des poursuites. En voici quelques exemples :

  • Derrière le marbre, installer un écran arrière avec toiture pour éviter que les balles ne sortent du terrain.
  • Contrôler les catégories de joueurs est plus efficace que d’investir dans des filets toujours plus hauts, car ceci n’empêchera pas toutes les balles de sortir du terrain.

Quoi faire en cas de plaintes

Malgré toutes les précautions prises, il arrive que les municipalités reçoivent des plaintes pour des blessures corporelles ou des dommages matériels relativement à l’usage de leurs terrains de balle. Il est alors conseillé de tenir un registre détaillant ces incidents et le suivi qui en découle. Ce rapport permettra à la municipalité d’améliorer ses infrastructures et de démontrer sa diligence en matière de sécurité.

Finalement, une municipalité doit s’assurer que ses installations sont sécuritaires pour les citoyens et qu’elle prend les moyens nécessaires pour éviter qu’un accident ne survienne. Elle doit également veiller à la sécurité du public situé aux abords de son terrain. À défaut de quoi, elle peut voir sa responsabilité engagée. Pour approfondir le sujet, consultez la publication Le Conseiller sur le sujet produit par La Mutuelle des municipalités du Québec (MMQ) en 2016. Pour toutes questions, les membres sociétaires de la MMQ peuvent communiquer avec son équipe du service de la Gestion des risques.

Peggy Powers
Conseillère en gestion des risques, sports et loisirs
La Mutuelle des municipalités du Québec