Par Claudia Latulippe, conseillère en gestion des risques – Travaux publics, à La Mutuelle des municipalités du Québec

La crise sanitaire à laquelle nous faisons face présentement exacerbe un problème auquel les municipalités devaient déjà faire face, celui des lingettes désinfectantes ou démaquillantes. Avec la reprise des activités, on peut s’attendre à une recrudescence de leur utilisation, que ce soit pour nettoyer les surfaces ou pour lutter contre la propagation du virus.

Or, bien que ces lingettes humides soient très prisées pour leurs facultés antiseptiques, elles sont faites d’une matière fibreuse très résistante et ne peuvent donc pas se désintégrer dans les conduits d’eaux usées. Elles deviennent ainsi un problème de taille pour les municipalités qui doivent gérer les systèmes d’égouts.

Comme tout ce qui est jeté dans les toilettes lorsqu’un bâtiment est branché au réseau d’égouts se retrouve nécessairement dans celui-ci, les lingettes jetées dans la toilette peuvent obstruer les tuyaux. Ces blocages nécessitent de nombreuses interventions de nettoyage de la part des employés municipaux. En plus de ces obstructions des tuyaux, les lingettes bloquent également les pompes des stations de pompage, ce qui a pour effet de brûler les moteurs de celles-ci.

Cette mauvaise habitude peut engendrer plusieurs problèmes très coûteux pour les municipalités :

  • Le remplacement d’une pompe coûte plusieurs milliers de dollars;
  • Le blocage des tuyaux peut mener à un refoulement d’égout dans les résidences des citoyens;
  • L’usure prématurée des pompes nécessite leur remplacement hâtif;
  • L’usage anormal des pompes peut augmenter les coûts d’entretien des stations de pompage.

Il est primordial de sensibiliser les citoyens à cet important enjeu afin de les inciter à ne plus jeter leurs lingettes dans les toilettes.

Pour éviter les problèmes très coûteux que pourrait engendrer cette situation dans votre municipalité, nous vous encourageons à informer vos citoyens régulièrement et clairement. Ne lésinez pas sur les moyens déployés pour ce faire. Nous vous suggérons d’utiliser vos panneaux électroniques, vos bulletins imprimés, vos infolettres, votre site Web, vos médias sociaux ainsi que les messages téléphoniques automatisés, et tout autre moyen à votre disposition.

La MMQ a développé des outils de communication pour aider ses municipalités membres à sensibiliser leurs citoyens. Vous êtes invités à les consulter sur le site Web de la Mutuelle.

Contrairement au papier de toilette, les lingettes désinfectantes ou démaquillantes, tout comme les serviettes hygiéniques et les tampons, ne se désagrègent pas dans les conduits. Ces produits n’ont tout simplement pas leur place dans la toilette et dans le réseau d’égout, ils sont destinés à la poubelle. Il est important que tous le comprennent bien pour éviter des désagréments coûteux pour les municipalités et les citoyens.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le sujet, vous êtes invités à consulter le site Web de la MMQ ou à contacter son Service de la gestion des risques.