Par Peggy Powers, conseillère en gestion des risques – sports et loisirs, à La Mutuelle des municipalités du Québec

Le Québec dispose de réels trésors naturels propices à la pratique des activités de plein air. En effet, il y a plus de 750 sites de pratique d’importance dans la belle province représentant pas moins de 26 000 kilomètres de parcours.

Voici 5 conseils pour sécuriser vos sentiers hivernaux.

1. Inspections et entretien

Avant le début de la saison et après chaque phénomène météo important, sillonnez vos sentiers pour y déceler des dangers potentiels. Portez une attention particulière aux structures construites susceptibles de provoquer des blessures. Faites inspecter vos sentiers par des professionnels tous les 5 ans.

 2. Aménagement

Signez une entente avec les propriétaires des terrains sur lesquels passent vos sentiers. Augmentez la hauteur des balises et des affiches afin de pallier l’accumulation de neige. Évitez d’aménager un croisement de pistes ou une courbe prononcée au bas d’une pente.

3. Signalisation et cartographie

Dotez-vous d’un plan de signalisation permettant de voir rapidement les panneaux sur le réseau et facilitant les permutations saisonnières. Produisez une carte des sentiers et apposez-la sur les panneaux d’intersection de votre réseau. Mettez en ligne les informations relatives à vos sentiers.

4. Plan d’urgence

Prévoyez un plan d’urgence et effectuez des simulations qui vous permettront d’anticiper des situations critiques potentielles et d’améliorer votre capacité à intervenir.

5. Registre

Consignez dans un registre les rapports d’incidents et d’accidents. Vous conservez ainsi les informations factuelles liées à un événement et favorisez l’amélioration de la gestion de vos sentiers.

Pour en apprendre davantage sur l’aménagement sécuritaire et l’entretien préventif des sentiers récréatifs, inscrivez-vous à la formation donnée par La Mutuelle des municipalités du Québec (MMQ) sur le sujet le 4 décembre prochain dans la MRC de La Jacques-Cartier.